9 mars 2009

La Gauche Divisée

Cet après-midi, je discutais avec mon amie et sa mère à propos des prochaines élections présidentielles, en 2012. Je soutenais que, même avec la chute de popularité actuelle de Nicolas Sarkozy, il serait forcément au deuxième tour.

La question est de savoir contre qui. Car, a priori, il va y avoir du monde.


Déjà, à sa droite, on aura droit à un Le Pen, père ou fille. Il (ou elle) peut faire facilement 15%. Car une bonne partie des électeurs du Front National qui ont succombé aux appels du Sarkozysme voteront sûrement FN, comme 2002.

Au centre, il y aura le Nouveau Centre, qui peut faire 5%. Au centre, il y aura aussi le MoDem de Bayrou, qui à mon avis aura du mal à atteindre les 10%, compte tenu de la concurrence.

Il y aura forcément un candidat du Parti Socialiste, et s’il est du même acabit que l’actuelle présidente de ce parti, il n’obtiendra pas beaucoup plus de 15% des voix. Car il y a encore du monde à gauche… Et Ségolène Royal pourrait tout à fait présenter une candidature hors PS. Elle pourrait atteindre facilement 8 à 10% des voix.

Olivier Besancenot et son Nouveau Parti Anticapitalisme, ne pourra pas dépasser les 10 à 12% de voix. Son parti est trop « Anti » pour fédérer au-delà. Mélanchon et le Parti de Gauche ne dépasseront pas les 5%. Notre bon vieux Parti Communiste Français serait bien héroïque s’il atteignait les 5% ! Les Vers peuvent tout à fait faire 5%. Enfin il y aura aussi les Alternatifs, la Fédération de Clémentine Autin, et biensûr l’excellent (quoique méconnu) Parti Humaniste, dont personne ne peut prédire le score.

Sarko (ou son avatar), avec 30% des voix dès le premier tour, sera en tête…. Contre qui ? Le Pen ? Bayrou ? Ségolène ? Le champion inconnu du PS ? Besancenot ?

Malheureusement, aucun des ces 5 candidats ne fera le poids face à notre avocat-président… A moins que…


LE VIEUX MYTHE D’UNE ALLIANCE A GAUCHE

Ça n’est pas la première fois qu’on en entend parler. Actuellement, il s’agit du PCF et du PG qui forment le Front de Gauche. Et paf, déjà ce soir aux infos, Besance-NO nous annonce que le NPA vote contre cette alliance...

Donc ce n’est pas gagné. Mais j’ai ma p’tite idée sur la méthode qu’il faudrait utiliser pour réellement fédérer tous ces partis, qui (je l’espère) ne veulent surtout pas revivre 5 ans de Sarkozysme.

Il faudrait manier la carotte (avec un futur gouvernement « à la proportionnelle ») et le bâton (un Communiqué de Presse cinglant qui fustige un parti qui oserait préférer « affronter Sarko en solo plutôt que collectif »).

Voilà, y a encore du chemin, quoi……

2 commentaires:

  1. Un ptit commentaire, il est pas de moi, mais je l'ai reçu par mail, alors je vous en fait profité !!



    [...]
    Quant à la révolution les indicateurs passent au vert successivement...

    Crise financière -> C'est fait
    Baisse du pouvoir d'achat -> C'est fait
    Augmentation des laissés pour compte -> C'est fait
    Troubles dans les provinces (colonies) -> C'est fait
    Arrestations préventives et arbitraires -> C'est fait
    Controle des médias, désinformation -> C'est fait

    Arrogance et passe droit des nantis -> C'est en cours
    Décrédibilisation des pouvoirs -> C'est en cours
    Mobilisation conjointe ouvriers/étudiants -> C'est en cours

    Manifestations qui tournent en émeutes -> Ils font tout pour pas que cela arrive
    Bavures policières -> Ils font tout pour pas que cela arrive
    Convocation du tiers etats -> Ils font tout pour pas que cela arrive
    Agression extérieure -> A voir

    On est pas loin mais cela ne passera pas par les urnes...
    Quant à la gauche divisée, la solution viendra sans parti, juste du ras le bol...
    Comme d'hab...



    Point de vue intéressant !!! Merci à mon pote le vieux sage à la longue barbiche ;-) (il se reconnaitra...)

    RépondreSupprimer